Le voyage

Le "DO IT WITH AFRICA/ASIA 2014", un voyage pas comme les autres ...

Plus qu'un simple voyage, ce séjour d'immersion est un formidable défi à qui veut s'ouvrir aux autres, échanger et poser un geste concret de solidarité: 

3 semaines pour passer des stéréotypes à la réalité, pour rencontrer son correspondant d'un autre continent, pour planter des arbres, pour vivre le quotidien africain ... 

Mains levées en signe d'accueil

Des rencontres extraordinaires

  • en groupe avec d'autres jeunes de toutes les régions de Belgique;
  • en Afrique ou en Inde, en contact direct avec des jeunes africains et leurs familles;
  • la rencontre et 2 semaines d'échanges avec un correspondant africain ou indien du même âge, qui lui aussi se sent interpellé et concerné par les réalités Nord-Sud 

Un petit arbre planté dans un pot

Des chantiers concrets

  • une réelle utilité pour l’environnement ou pour tout autre secteur qui impacte durablement les conditions de vie des populations (exemple: lutte contre la désertification par le reboisement); 
  • vivre le quotidien des habitants (éducation, santé, économie locale...).

Des rencontres inoubliables à tout instant : un accueil extraordinaire, des liens forts et des amitiés insoupçonnées... Et tellement d'autres choses encore! 

Le programme du voyage

3 jours d'acclimatation pour apprendre à connaître la ville d'accueil, son correspondant, visiter les lieux des différents chantiers; 

2 semaines de chantiers de travail et d'échanges avec des jeunes de la région:

Le reboisement: Afin de préserver l'environnement et de permettre à la population de développer sans abîmer, nous mènerons à bien un projet de reboisement. Depuis que DBA existe, plus de 215000 arbres ont déjà été plantés au Burkina Faso, au Sénégal, au Mali et au Bénin. En Inde et à Madagascar, le reboisement n'a pas la même importance et le chantier principal consiste en une autre réalisation concrète, toujours en lien avec l'amélioration des conditions de vie des populations. 
 


L'animation d'enfants: Les enfants sont omniprésents en Afrique et en Inde, ils nous appellent les « nassaras », les « toubabs » ou les « yovos ». Impossible de connaître ces pays sans les rencontrer ! Nous le ferons en allant dans des écoles primaires ou dans un centre de revalidation pour y mener des activités ludiques et éducatives mais aussi pour mieux comprendre la réalité difficile et révoltante de l’éducation dans le Sud, plus particulièrement en Afrique et en Inde.
 


L'observation en dispensaire de brousse: Quelques jours pour nous plonger - en tant qu'observateurs - au cœur du système de santé africain et du manque de moyens criant auquel se trouvent confrontés chaque jour médecins et infirmiers. Nous ouvrirons un peu plus les yeux sur l’incroyable courage de ces gens.
 


La radio: La radio est le média le plus important en Afrique de l’Ouest, où tout le monde n’est pas en mesure de se procurer des journaux, de les lire ou encore d’avoir accès à Internet. Tu auras l’occasion d’animer des émissions avec un animateur local et un groupe de jeunes africains sur des thèmes qui vous unissent. 
 


L'immersion économique: A travers ce chantier, nous aurons l’occasion de mieux connaître les petits métiers de la débrouille exercés par plus de la moitié de la population africaine – y compris les enfants. Chacun aura l’occasion de partager le quotidien de l’un de ces métiers : mécanicien, menuisier, soudeur ou encore cireur de chaussures et de se rapprocher ainsi du quotidien de millions de gens sur cette terre.
 


La visite d'un projet concret de revalorisation d’un village (micro barrage, culture du riz, puits maraîchers, campagnes de formations villageoises, …) mis en œuvre par nos partenaires Africains et Indien;
 


  3-4 jours de semaine itinérante, de détente et de réflexion : le séjour d’immersion n’est pas une fin en soi et nous prenons le temps de réfléchir ensemble à la suite à donner à cette belle expérience à ton retour

Au-delà des chantiers

Nous essayerons enfin de te faire vivre le quotidien des populations africaines et indiennes, celui des femmes (souvent difficile) ; nous découvrirons des projets de développement qui fonctionnent, des acteurs de terrain pleins d’initiatives ; nous nous plongerons dans cette autre culture ; nous nous imprègnerons de cette terre rouge, de ces ciels immenses, de ces danses, de cette musique, de cette nature, dure, belle, grandiose. Jusqu’à y laisser, qui sait, un morceau de notre cœur.

Evidemment, partir faire un projet de 3 semaines en Afrique ou en Inde c’est plutôt inhabituel à 15, 16 ou 17 ans et cela ne se fait pas sans une solide préparation.

Le Do It ! Mille fois mieux que ce que j’ai pu m’imaginer. C’était tout ce que j’avais déjà vu, entendu sur l’Afrique mais en plus fort, en mieux, en plus intense, en plus vrai ;-) C’est une expérience qui m’a fait beaucoup grandir et réfléchir. Ca a eu un impact très important sur mes choix.
Clélia, 16 ans, Do It 2011, Bénin